FLUXOBAT, du sol vers l’air, tout est une question de transfert

En présence de composés organiques volatils (COV) dans les sols, leurs transferts vers l’air et les concentrations induites dans l’air constituent une part significative de l’impact du passif environnemental du site.

Le besoin de mieux appréhender ces transferts est lié à :

  • la gestion des sites et sols pollués reposant sur le principe de gestion suivant l’usage (circulaires de février 2007 modifiées en 2011, norme NF X 31-620),
  • le renouvellement urbain et la reconquête des friches urbaines,
  • la préoccupation grandissante concernant la qualité de l’air que nous respirons. Nous passons en effet plus de 80% de notre temps dans des environnements clos pour lesquels la réglementation est émergente en France

Outils et méthodes dans un guide méthodologique

FLUXOBAT fournit les outils et méthodes pour :

  • diagnostiquer les sites construits ou à construire,
  • modéliser les impacts.

La connaissance de l’état de pollution du milieu souterrain, des mécanismes et paramètres de transferts et la conduite de diagnostics et de modélisations visant à rendre compte de la qualité d’air intérieur et extérieur sont les premiers niveaux techniques qu’il convient d’évaluer pour répondre aux enjeux et aux réglementations actuelles et à venir en termes de reconversion de sites pollués et de gestion de la qualité de l’air des aménagements existants.

Le guide s'adresse

  • à la maîtrise d’ouvrage de projet d’aménagements urbains,
  • aux gestionnaires de parcs immobiliers,
  • aux administrations (ARS, DREAL),
  • et aux prestataires réalisant les études.

ANR

Burgeap CSTB Grand Lyon IMFT Ineris LHyGeS Tera